Alexandre Dana, ambitionner la vie souhaitée


Orientation épanouie / dimanche, juin 9th, 2019

Pour ce nouvel épisode du podcast Graines d’orienté, j’ai eu le plaisir de recevoir le fondateur de LiveMentor, Alexandre Dana. LiveMentor accompagne les porteurs de projet en proposant des formations en ligne au digital. J’ai moi-même suivi avec attention quelques-uns des cours gratuits proposés par Alexandre et son équipe au début de ma reconversion. Ce sont des contenus que je recommande vivement pour toutes les personnes en reconversion. Accessibles, riches, ils sont parfaitement adaptés aux besoins d’un entrepreneur en herbe. Vous en trouverez sur des sujets aussi divers que les réseaux sociaux, le copywriting, WordPress, etc.

Depuis le lancement de Graines d’orienté, j’avais l’idée de cette interview en tête. Alexandre, contrairement à de nombreuses personnes présentes sur Youtube notamment, propose un discours de vérité sur l’entrepreneuriat. Son propos s’illustre toujours de conseils pratiques. Également, j’avais le sentiment d’une grande bienveillance et d’un goût véritable pour la transmission. Cela a complètement été confirmé lors de notre discussion. Qui mieux donc qu’Alexandre pour parler orientation au travers de son propre parcours ?

Vous pourrez écouter ce nouvel épisode de Graines d’orienté sur toutes vos plateformes d’écoute préférées. Notamment, retrouvez-le sur Acast, Apple Podcast, Spotify, Soundcloud ou Eeko podcast. Je vous propose quelques extraits ci-dessous.

Une orientation… par erreur !

Quand je pose ma traditionnelle question du pire conseil d’orientation à Alexandre, je perçois une hésitation. Il me dit ainsi ne pas avoir reçu de conseils particuliers étant jeune. Et surtout, avec un papa psychiatre psychanalyste et une maman trapéziste, n’avoir découvert le milieu entrepreneurial sur le tard.

De plus, son intégration à l’ESCP (une école de commerce parisienne) est le fruit… d’une erreur sur Post-bac, l’ancêtre de ParcourSup. Alors qu’Alexandre rêve de Sciences Po et de diplomatie, il coche par erreur la case « école de commerce » sur la fameuse plateforme d’orientation. Mais aussi, et j’en viens à une touche plus romantique, d’une histoire d’amour qui le conduit à rester à Paris.

La pédagogie pour vocation

L’anecdote racontée par Alexandre dans le podcast parlera certainement à beaucoup d’entre vous (et moi compris). Mauvais élève en mathématiques, il garde un souvenir de ses passages au tableau assez… acrobatique. Une rencontre avec une professeure de mathématiques exceptionnelle va changer la donne.

Alexandre comprend alors qu’il existe différentes formes de pédagogie adaptées à différentes formes de situations. Il réalise également que l’admiration portée à cette enseignante mentor joue pour beaucoup dans sa progression. Le goût pour l’entrepreneuriat n’apparaît donc que dans un second temps. Au fil du chemin, comme il me le dit, Alexandre va ainsi se rendre compte que concrétiser ses idées passe par cette voie. D’ailleurs, il confie que dans les pires moments de LiveMentor, la perspective de pouvoir donner des cours en ultime recours lui permettait de relativiser.

Un autodidacte devenu mentor des porteurs de projets entrepreneuriaux

Petit à petit, Alexandre noue le lien avec l’entrepreneuriat. À force de lectures et de rencontres, il s’arme de convictions fortes sur la pédagogie. Difficile d’ailleurs de ne pas ressentir la passion qu’il éprouve à accompagner des porteurs de projet !

LiveMentor mélange les postures et s’en réjouit. Coaching, formation et consulting, Alexandre n’hésite pas à jouer sur l’ensemble de ces tableaux pour accompagner au mieux ses élèves. Outre les connaissances académiques, il s’agit de travailler tout autant le développement personnel et les inspirations.

Sauter le pas de l’entrepreneuriat, une question d’ambition

Quand je demande à Alexandre ce qu’il remarque chez les personnes en reconversion, c’est la peur. Pas simple après avoir goûté à la stabilité du CDI de franchir le pas vers l’inconnu… En outre, selon Alexandre, il faut concilier 3 facettes de personnalité : manager, entrepreneur et expert. Bien souvent, des blocages comportementaux issus d’années de salariat peuvent freiner le démarrage d’un projet. Alexandre me donne l’exemple du profil qui va se perdre en business plan alors que la priorité est à l’opérationnel.

Alexandre instille une part de rêves dans des réalités de démarrage d’activités qui peuvent paralyser. Selon lui, il est essentiel de se munir d’ambition pour définir ses objectifs à horizon 5 ans. Pas nécessairement en termes de taille d’entreprise ou de chiffres d’affaires, non. Mais davantage en termes de style de vie que l’on souhaite se créer. Cela passe également par de la démystification. Le nerf de la guerre restant l’argent, Alexandre souligne que souvent, les estimations sont bien trop gonflées.

Se réorienter en 3 phases

Selon Alexandre Dana, la réorientation passe par 3 phases. La première est celle du constat que notre quotidien n’est pas aligné avec ses valeurs. Et me cite l’exemple de Sarah Bonomo, créatrice de la marque de la lessive écologique L’alchimiste. Ou encore d’Hélène de Vestele, qui a multiplié les rencontres et les lectures pour fonder Edeni. La dernière étape, pas la moins importante, est celle de l’affirmation de sa nouvelle orientation sur les réseaux sociaux ou dans ses cercles d’amis. C’est sur ce point que je souhaite conclure ici, tant je le trouve capital !

J’espère que ces quelques fragments vous auront donné envie d’aller écouter l’épisode numéro 16 du podcast Graines d’orienté. N’hésitez pas à le partager, à en parler autour de vous ou à lui laisser 5 étoiles sur Apple Podcast, cela m’aide énormément !

Juliette

Retrouvez les lectures recommandées par Alexandre👇✅

Au lieu de motiver, mettez-vous donc à coacher, d’Eric Albert.

E-myth : le mythe de l’entrepreneur revisité : Pourquoi la plupart des petites entreprises échouent et que faire pour réussir, de Michael E. Gerber.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *