Malene Rydahl, cultiver ses rêves


Orientation épanouie / lundi, août 5th, 2019

« Un des plus grands enseignements du système danois est que l’on peut devenir ce que l’on veut ». À la lecture de cette phrase extraite de Heureux comme un Danois, j’ai immédiatement souhaité que Malene Rydahl s’exprime dans le podcast Graines d’orienté. D’une part, le livre recèle d’enseignements tirés du système danois. Mais pas uniquement ! Anciennement directrice de la communication chez Hyatt, Malene est aujourd’hui auteur, conférencière ainsi qu’executive coach. Elle a développé une véritable expertise en matière de bien-être professionnel et une connaissance très fine de la culture française. Elle met ainsi en avant une citation de Confucius qui colle parfaitement à ce podcast ; « Choisissez un métier que vous aimez et vous ne travaillerez pas un seul jour de votre vie« . Et c’est en connaissance de cause que Malene parle, elle qui a fait une transition professionnelle importante dans sa carrière. J’avais donc hâte d’interroger Malene à la fois sur son parcours et sur ses meilleurs conseils pour trouver sa voie et se sentir bien au travail !

Vous retrouverez ce podcast sur toutes vos plateformes d’écoute préférées, et notamment sur Apple Podcast. D’ailleurs, si vous souhaitez lui apporter votre soutien, trois possibilités s’offrent à vous ; lui attribuer 5 étoiles, laisser un commentaire ou vous abonner. Et un grand merci pour tous vos retours et encouragements qui me font toujours chaud au coeur ! Pour celles et ceux qui n’auraient pas des écouteurs à portée de main, je vous propose quelques morceaux choisis du podcast ci-dessous. Bonne lecture !

La liberté de choisir sa vie

À ma question d’ouverture sur le pire conseil d’orientation que l’on pourrait donner, Malene met en avant un chiffre qui interroge. Ainsi, 46% des Français déclarent vivre à côté de leur vie, ce qui semble assez terrible… Malene et moi nous appuierons à de maintes reprises sur l’exemple du système danois au cours du podcast. Je tiens à préciser qu’il n’est pas présenté comme la panacée, mais simplement comme un ensemble de pistes de réflexion sur la manière d’améliorer l’orientation scolaire et professionnelle à la française. Sur ce sujet, on peut souligner qu’au Danemark, l’accent n’est pas uniquement porté sur les résultats scolaires mais aussi sur le développement de la personnalité des enfants. Une aide précieuse pour trouver sa voie par la suite. Tout comme la possibilité de réaliser une année sabbatique afin d’expérimenter par soi-même, et de se gagner son indépendance.

Des rêves de petite fille accomplis

Petite fille, Malene rêve de devenir ambassadeur. Cette ambition, alors qu’elle ne vit pas du tout dans une famille de diplomates, n’est nullement contrecarrée. Ses parents l’invitent à penser aux avantages et aux inconvénients de ce métier, tout en prêtant garde à ne pas le dénigrer. Il en va de même lorsque Malene exprime le souhait de travailler dans l’hôtellerie. Et même si elle ne suit aucune de ces deux voies, le hasard de la vie la conduira à exercer dans ces domaines. Goodwill ambassador de la ville de Copenhague, elle a également fait partie en 2018 de la délégation officielle de la Présidence française au Danemark. Par ailleurs, elle occupera le poste de Directrice de la Communication dans un grand groupe hôtelier pendant plus de 9 ans. Je trouve qu’il s’agit d’une jolie leçon sur les réminiscences de nos jeunes aspirations. S’il nous semble qu’elles ne pourront jamais se réaliser, elles peuvent en fait se manifester de bien des manières… « Gardez vos rêves, mais ouvrez les possibilités » préconise Malene.

La valorisation de tous les talents

J’étais également impatiente de pouvoir interroger Malene sur son analyse du rapport au travail des Français. Nous abordons alors l’ambiguïté qui nous lie à l’élitisme. Si nous y sommes en partie attachés, et à juste titre du point de vue de la qualité des formations, il faut bien avouer qu’il segmente grandement notre société. En la matière, Malene se réfère aux travaux d’Amy Edmondson sur la sécurité psychologique. Quelle légitimité (ressentie) pour une personne qui n’est pas issue d’une formation classique et intellectuelle ? La dévalorisation des métiers techniques et manuels reste malheureusement fortement ancrée dans nos esprits.

Promouvoir le bien-être au travail

Je vous rassure, le tableau du monde du travail français n’est pas tout noir ! Malene constate ainsi les progrès réalisés en matière de confiance portée aux salariés. Même si la situation n’est pas idéale, ces derniers sont moins infantilisés qu’auparavant (un des exemples étant la place grandissante du télé travail). L’enjeu est de taille, quand on connait le désengagement actuel des employés au travail. Ou quand cela se traduit par un important taux de rotation en entreprise, qui induit d’importants coûts… Finalement, ce qui compte le plus au travail, comme le met en exergue Malene, c’est avant tout la qualité de nos relations. En la matière, chacun porte la responsabilité de la connaissance de soi, socle fondamental au bien-être en entreprise.

Planter les graines du bonheur

« Planting seeds of happiness ». Le mot de la fin de Malene rejoint complètement la philosophie de Graines d’orienté. Ce conseil s’adresse aux personnes qui changent de voie. Y aller en douceur, avec mesure, voici ce que recommande Malene. Il est en effet important d’avoir ce discours de vérité : la reconversion apporte son lot de difficultés et d’insécurité. Le confort se gagne avec beaucoup de travail, au fil des années. Il est donc fondamental de s’y lancer avec humilité et indulgence. Et de planter autant de graines que possible pour cultiver ses rêves… sans les regarder pousser ! Mon expérience confirme qu’il n’y a rien de pire que de se laisser enfermer dans une situation où l’on espère des changements, sans qu’ils arrivent. Dans ce cas, mieux vaut prendre la nationale, regarder ailleurs, mais continuer à avancer. Et qui sait, peut-être que les hasards de la vie nous auront réservés de belles surprises…

J’espère que ces quelques extraits vous auront donné envie d’en savoir plus sur le parcours de Malene et d’écouter le podcast. N’hésitez pas partager cet article ou à m’écrire pour me partager votre vécu, je suis toujours très heureuse de vous lire !

À très vite,

Juliette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *